Le secteur social est un secteur d’avenir en France. En effet, le handicap et l’égalité des chances est une des priorités sur les trois années à venir. C’est pourquoi, le Ministère de l’Éducation Nationale a annoncé la création d’un grand service public qui accompagnera les élèves en difficulté (et en particulier les élèves handicapés). Prévu entre 2019 et 2022, l’ouverture de ces pôles engendrera la création d’emplois dans le secteur social.

Nous allons donc vous présenter les différentes étapes pour devenir Moniteur-Éducateur, du concours à la formation en Institut Régional du Travail Social, les missions et qualités du moniteur-éducateur et enfin les possibilités d’évolution au niveau de ce métier.

Qu’est-ce-que le concours de Moniteur-Éducateur ?

Le concours de Moniteur-Éducateur est la première étape vers le métier du même nom : pour cela, aucun diplôme n’est demandé. Il suffit tout simplement d’être âgé(e) d’au moins de 18 ans à la date d’entrée en école.

Cependant, le concours de Moniteur-Éducateur est très sélectif. En effet, le pourcentage de réussite au concours de Moniteur-Éducateur se situe entre 10 et 20% en fonction des instituts. De plus, les épreuves écrites dépendent vraiment des établissements qui organisent le concours. C’est pourquoi, la réussite de cette première étape nécessite une très bonne préparation et la connaissance des différents thèmes abordés au concours. Vous serez questionné sur des thèmes comme « La psychologie du travail » et « La génétique & l’ethnique». C’est parce que les places sont très limitées et que le concours porte sur des questions pointues que nous ne pouvons que vous encourager à suivre une préparation au concours de Moniteur-Éducateur.

Le concours de Moniteur-Éducateur se compose d’une épreuve écrite, dite “d’admissibilité” et d’une épreuve orale, dite “d’admission”.

L’épreuve écrite dure généralement 2 heures et s’articule autour d’un certains nombre d’exercices. Vous serez évalué sur vos connaissances dans l’actualité sanitaire & sociale. Voici une liste d’exercices sur lequel vous pouvez tomber à l’épreuve écrite :

  • Un Questionnaire à Choix Multiple (QCM)
  • Des Questions à Réponse Ouverte Courte (QROC)
  • Des tests psychotechniques
  • Une étude de texte
  • Un commentaire
  • Une synthèse

Il faut savoir que si vous avez le baccalauréat ou un diplôme du secteur sanitaire et social (BEP Carrières Sanitaires & Sociales, Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP) ou de Technicien de l’Intervention Sociale & Familiale (DETISF)), vous serez dispensé de l’épreuve écrite d’admissibilité. Ce qui veut dire que vous pourrez passer l’épreuve orale d’admission directement. Cependant, l’épreuve écrite peut être obligatoire pour tous dans certaines écoles.

Si vous avez obtenu au moins 10/20 à l’épreuve écrite, félicitations ! Vous êtes considérés comme admissible à l’épreuve orale d’admission.

L’épreuve orale d’admission, quant à elle, peut se présenter sous différentes formes : en fonction des écoles, vous devrez, soit présenter un exposé sur un thème du domaine sanitaire et social ou éducatif (par exemple, sur la famille ou encore l’exclusion…), soit traiter un sujet sur ces mêmes thématiques en groupe. Il est possible aussi que vous ayez un entretien de motivation avec le jury. Ce dernier va vous poser des questions comme “Qu’est-ce-qui vous a motivé pour devenir Moniteur-Éducateur ?” ou encore “Pourquoi avoir choisi de devenir Moniteur-Éducateur et pas Éducateur Spécialisé ?” afin de s’assurer que vous connaissez votre futur métier et que vous êtes motivé(e) pour la formation.

Comment se passe la formation de Moniteur-Éducateur ?

Vous avez été admis(e) à l’issue de l’épreuve orale du concours ? Félicitations ! Le concours en poche, vous pourrez intégrer un des 82 écoles spécialisées des Moniteurs-Éducateurs. en France et vous former au métier de Moniteur-Éducateur dans cet établissement. Cette formation se fait principalement dans des Instituts Régionaux du Travail Social mais peut se faire aussi en lycée.

La formation de Moniteur-Éducateur dure 2 ans et est composée d’une partie théorique (cours) et d’une partie pratique (stages).

La partie théorique est composée de 4 modules : vous y apprendrez comment animer la vie quotidienne au sein de l’établissement ou du service ou encore comment travailler en équipe. Ces modules sont évalués par le biais d’épreuves écrites, orales et de mises en situation professionnelle par le biais des stages et des travaux pratiques.

Pour acquérir les compétences nécessaires afin de vous occuper des personnes en difficulté , la formation de Moniteur-Éducateur se compose d’une partie pratique. Elle comprend 2 stages effectués en milieu professionnel, d’une durée globale de 28 semaines.

A l’issue de cette formation d’Moniteur-Éducateur, vous obtiendrez le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME).

Nous tenons à préciser qu’il est possible d’obtenir le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Pour cela, il faut avoir au minimum 3 ans d’expérience sur un poste ayant un rapport direct avec ce diplôme. Selon les établissements, il  est également possible de faire cette formation en apprentissage.

Le métier de Moniteur-Éducateur

Vous aimez vous occuper des personnes en difficultés ou des personnes les plus fragiles ? C’est une des qualités requises pour devenir moniteur-éducateur. En collaboration avec une équipe de professionnels du social (psychologues, éducateurs spécialisés, médecins,…), il réalise des projets d’animation et d’organisation de l’éducation (aide aux devoirs, ateliers, etc…).

Pour devenir Moniteur-Éducateur, il faut être patient et disponible : ce professionnel du social contribue au bien-être des personnes en difficulté en leur redonnant de l’autonomie et en les aidant dans leur intégration sociale, leur sociabilisation.

Il existe différents lieux de travail dans lesquels le Moniteur-Éducateur peut exercer. Par exemple, si vous êtes plutôt à l’aise avec les enfants, vous pourrez exercer dans les établissements d’Aide Sociale à l’Enfance. Si vous préférez vous occuper des personnes handicapées, alors vous pourrez exercer dans les établissements spécialisés sur le handicap (Instituts Médico-Éducatifs (IME), Foyer d’Accueil Spécialisé (FAS),…). Vous pourrez aussi travailler dans les centre de réinsertion pour adultes et dans les maisons de soins spécialisées pour les personnes âgées (maison de convalescence, par exemple).

 

Peut-on aller plus loin après le Diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME) ?

Oui c’est tout à fait possible. Le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur en poche, il est possible de prolonger son parcours en vous formant aux métiers du domaine social (éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants,…). Pour accéder à ces métiers, il vous suffira de faire une année en plus : ce sont des formations qui ont de nombreux modules en commun et vous pourrez ainsi bénéficier d’une formation plus allégée et de dispenses.

Au bout de 5 ans d’expérience en tant que Moniteur-Éducateur et après avoir obtenu le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement (CAFDES), vous pourrez diriger un établissement éducatif ou encadrer un service social.

Le métier de Moniteur-Éducateur vous intéresse ?

Cela vous a convaincu de devenir Moniteur-Éducateur ? Alors franchissez le pas ! Nous proposons la préparation au concours de Moniteur-Éducateur, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs. Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

 

Votre documentation gratuite !


Le secteur social est un secteur d’avenir en France. En effet, le handicap et l’égalité des chances est une des priorités sur les trois années à venir. C’est pourquoi, le Ministère de l’Éducation Nationale a annoncé la création d’un grand service public qui accompagnera les élèves en difficulté (et en particulier les élèves handicapés). Prévu entre 2019 et 2022, l’ouverture de ces pôles engendrera la création d’emplois dans le secteur social.

Nous allons donc vous présenter les différentes étapes pour devenir Moniteur-Éducateur, du concours à la formation en Institut Régional du Travail Social, les missions et qualités du moniteur-éducateur et enfin les possibilités d’évolution au niveau de ce métier.

Qu’est-ce-que le concours de Moniteur-Éducateur ?

Le concours de Moniteur-Éducateur est la première étape vers le métier du même nom : pour cela, aucun diplôme n’est demandé. Il suffit tout simplement d’être âgé(e) d’au moins de 18 ans à la date d’entrée en école.

Cependant, le concours de Moniteur-Éducateur est très sélectif. En effet, le pourcentage de réussite au concours de Moniteur-Éducateur se situe entre 10 et 20% en fonction des instituts. De plus, les épreuves écrites dépendent vraiment des établissements qui organisent le concours. C’est pourquoi, la réussite de cette première étape nécessite une très bonne préparation et la connaissance des différents thèmes abordés au concours. Vous serez questionné sur des thèmes comme « La psychologie du travail » et « La génétique & l’ethnique». C’est parce que les places sont très limitées et que le concours porte sur des questions pointues que nous ne pouvons que vous encourager à suivre une préparation au concours de Moniteur-Éducateur.

Le concours de Moniteur-Éducateur se compose d’une épreuve écrite, dite “d’admissibilité” et d’une épreuve orale, dite “d’admission”.

L’épreuve écrite dure généralement 2 heures et s’articule autour d’un certains nombre d’exercices. Vous serez évalué sur vos connaissances dans l’actualité sanitaire & sociale. Voici une liste d’exercices sur lequel vous pouvez tomber à l’épreuve écrite :

  • Un Questionnaire à Choix Multiple (QCM)
  • Des Questions à Réponse Ouverte Courte (QROC)
  • Des tests psychotechniques
  • Une étude de texte
  • Un commentaire
  • Une synthèse

Il faut savoir que si vous avez le baccalauréat ou un diplôme du secteur sanitaire et social (BEP Carrières Sanitaires & Sociales, Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP) ou de Technicien de l’Intervention Sociale & Familiale (DETISF)), vous serez dispensé de l’épreuve écrite d’admissibilité. Ce qui veut dire que vous pourrez passer l’épreuve orale d’admission directement. Cependant, l’épreuve écrite peut être obligatoire pour tous dans certaines écoles.

Si vous avez obtenu au moins 10/20 à l’épreuve écrite, félicitations ! Vous êtes considérés comme admissible à l’épreuve orale d’admission.

L’épreuve orale d’admission, quant à elle, peut se présenter sous différentes formes : en fonction des écoles, vous devrez, soit présenter un exposé sur un thème du domaine sanitaire et social ou éducatif (par exemple, sur la famille ou encore l’exclusion…), soit traiter un sujet sur ces mêmes thématiques en groupe. Il est possible aussi que vous ayez un entretien de motivation avec le jury. Ce dernier va vous poser des questions comme “Qu’est-ce-qui vous a motivé pour devenir Moniteur-Éducateur ?” ou encore “Pourquoi avoir choisi de devenir Moniteur-Éducateur et pas Éducateur Spécialisé ?” afin de s’assurer que vous connaissez votre futur métier et que vous êtes motivé(e) pour la formation.

Comment se passe la formation de Moniteur-Éducateur ?

Vous avez été admis(e) à l’issue de l’épreuve orale du concours ? Félicitations ! Le concours en poche, vous pourrez intégrer un des 82 écoles spécialisées des Moniteurs-Éducateurs. en France et vous former au métier de Moniteur-Éducateur dans cet établissement. Cette formation se fait principalement dans des Instituts Régionaux du Travail Social mais peut se faire aussi en lycée.

La formation de Moniteur-Éducateur dure 2 ans et est composée d’une partie théorique (cours) et d’une partie pratique (stages).

La partie théorique est composée de 4 modules : vous y apprendrez comment animer la vie quotidienne au sein de l’établissement ou du service ou encore comment travailler en équipe. Ces modules sont évalués par le biais d’épreuves écrites, orales et de mises en situation professionnelle par le biais des stages et des travaux pratiques.

Pour acquérir les compétences nécessaires afin de vous occuper des personnes en difficulté , la formation de Moniteur-Éducateur se compose d’une partie pratique. Elle comprend 2 stages effectués en milieu professionnel, d’une durée globale de 28 semaines.

A l’issue de cette formation d’Moniteur-Éducateur, vous obtiendrez le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME).

Nous tenons à préciser qu’il est possible d’obtenir le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Pour cela, il faut avoir au minimum 3 ans d’expérience sur un poste ayant un rapport direct avec ce diplôme. Selon les établissements, il  est également possible de faire cette formation en apprentissage.

Le métier de Moniteur-Éducateur

Vous aimez vous occuper des personnes en difficultés ou des personnes les plus fragiles ? C’est une des qualités requises pour devenir moniteur-éducateur. En collaboration avec une équipe de professionnels du social (psychologues, éducateurs spécialisés, médecins,…), il réalise des projets d’animation et d’organisation de l’éducation (aide aux devoirs, ateliers, etc…).

Pour devenir Moniteur-Éducateur, il faut être patient et disponible : ce professionnel du social contribue au bien-être des personnes en difficulté en leur redonnant de l’autonomie et en les aidant dans leur intégration sociale, leur sociabilisation.

Il existe différents lieux de travail dans lesquels le Moniteur-Éducateur peut exercer. Par exemple, si vous êtes plutôt à l’aise avec les enfants, vous pourrez exercer dans les établissements d’Aide Sociale à l’Enfance. Si vous préférez vous occuper des personnes handicapées, alors vous pourrez exercer dans les établissements spécialisés sur le handicap (Instituts Médico-Éducatifs (IME), Foyer d’Accueil Spécialisé (FAS),…). Vous pourrez aussi travailler dans les centre de réinsertion pour adultes et dans les maisons de soins spécialisées pour les personnes âgées (maison de convalescence, par exemple).

 

Peut-on aller plus loin après le Diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME) ?

Oui c’est tout à fait possible. Le diplôme d’État de Moniteur-Éducateur en poche, il est possible de prolonger son parcours en vous formant aux métiers du domaine social (éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants,…). Pour accéder à ces métiers, il vous suffira de faire une année en plus : ce sont des formations qui ont de nombreux modules en commun et vous pourrez ainsi bénéficier d’une formation plus allégée et de dispenses.

Au bout de 5 ans d’expérience en tant que Moniteur-Éducateur et après avoir obtenu le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement (CAFDES), vous pourrez diriger un établissement éducatif ou encadrer un service social.

Le métier de Moniteur-Éducateur vous intéresse ?

Cela vous a convaincu de devenir Moniteur-Éducateur ? Alors franchissez le pas ! Nous proposons la préparation au concours de Moniteur-Éducateur, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs. Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

 

Votre documentation gratuite !


Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !