Le secteur de la Petite Enfance est un secteur d’avenir qui ne cesse de recruter chaque année. En raison du manque de crèches, et d’une demande de places en crèches beaucoup plus forte, l’État a trouvé des réponses à ces problèmes. Ainsi la création de 30 000 places supplémentaires en crèche d’ici 2022 provoquera la création de postes de professionnels de la petite enfance. Parmi ces postes, vous pouvez retrouver ceux d’auxiliaire de puériculture, d’agent de crèche mais aussi celui d’Éducateur de Jeunes Enfants. Mais en quoi consiste ce métier ? Comment y accéder ?  

Nous répondons à ces questions que vous pourriez peut-être vous poser à propos de ce métier. Nous allons vous présenter les différentes étapes pour devenir Éducateur de Jeunes Enfants, du concours à la formation en école spécialisée. Nous vous présenterons le métier, les missions et les qualités requises pour exercer cette profession et enfin, les possibilités d’évolution après l’obtention du diplôme. 

 Qu’est-ce-que le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants ? 

Le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants est la première étape vers le diplôme associé. Mais attention ! Des prérequis sont nécessaires pour pouvoir passer le concours. Théoriquement, il faut avoir le baccalauréat (ou un équivalent comme le Diplôme d’Accès aux Études Universitaires) mais il est possible de contourner cette règle

Vous pouvez également vous présenter au concours si vous avez travaillé pendant trois ans dans le secteur de la petite enfance et si vous êtes titulaire de certains diplômes comme :

  • Le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) 
  • Le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (ex-CAP Petite Enfance) 
  • Le Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP)
  • Le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) 

Vous n’avez aucun de ces diplômes ? Il est possible aussi de passer un examen de niveau organisé par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Cependant, le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants est très sélectif : on estime un taux de réussite au concours d’entrée d’entre 7% et 10%. Vous le verrez par le biais de notre article que les épreuves demandent beaucoup de méthodologie et de culture générale. Il vous faudra également être curieux car vous aurez des questions en rapport avec l’actualité et le secteur éducatif et social. C’est pourquoi, nous vous recommandons de suivre une préparation au concours afin de maximiser vos chances de réussite et de vous démarquer des autres candidats. 

  De quoi est composé le concours ? 

Le concours est composé de deux parties, dont d’une épreuve écrite, dite “d’admissibilité” et d’une épreuve orale, dite “d’admission”

Si vous êtes lycéen ou titulaire du baccalauréat, vous êtes dispensé de l’épreuve écrite. Néanmoins, il vous faudra déposer un dossier sur Parcoursup (qui comprend vos bulletins scolaires et tout autre attestation qui peut montrer une compétence particulière. En fonction des écoles, on vous demandera parfois une lettre de motivation).  Si vous n’êtes pas lycéen ou étudiant en réorientation, il se peut que vous ayez une épreuve écrite. Tout dépend des établissements. 

L’épreuve écrite 

L’épreuve écrite, dite d’admissibilité permet d’évaluer vos capacités d’analyse et de synthèse. Il permet également de voir si vous avez une bonne expression écrite, une des bases pour accompagner les enfants dans leur développement ! 

Cette épreuve est notée sur 20 points et se concentre sur 4 grands thèmes du concours. Parmi ces grands thèmes, vous aurez de la culture générale, du français, du calcul et également des notions de psychologie, d’éducation et de sociologie. 

Chaque école spécialisée des Éducateurs de Jeunes Enfants a sa manière de fonctionner. De ce fait, la durée de l’épreuve écrite ainsi que le nombre d’exercices peut varier. En théorie, l’épreuve écrite dure entre 3 et 4 heures selon les établissements. Elle contient généralement une dissertation, une analyse de texte ou encore des tests psychotechniques (pour évaluer votre concentration et votre organisation) 

Vous avez obtenu au moins 10/20 à l’épreuve écrite ou votre vœu sur Parcoursup a été accepté ? Félicitations ! Vous pouvez maintenant passer les épreuves orales dites “d’admission” pour le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants !

L’épreuve orale

L’épreuve orale, dite “d’admission” permet de vous évaluer sur votre intérêt au métier d’Éducateur de Jeunes Enfants. Ainsi, le jury verra si vous vous êtes bien renseigné sur le métier, et également si vous avez une bonne élocution, si vous savez communiquer et surtout si vous êtes capable de travailler avec les enfants. Comme vous le verrez un peu plus loin dans notre article, des qualités sont essentielles pour exercer le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants et le jury va donc évaluer vos qualités à travers cet examen. 

L’épreuve orale se déroule généralement de la façon suivante :

  • Une ou plusieurs questions de Culture Générale, qui permet de juger de l’intérêt que vous porterez à votre environnement. Vous aurez également une question d’actualité qui porte sur un sujet en lien avec un problème éducatif et social. 
  • Un entretien : vous allez vous présenter au cours de cette partie et répondre aux questions posées par le jury
  • Des épreuves de groupe, afin d’observer votre capacité de prises d’initiatives, d’échanges et de communication en groupe  

 Se former au métier d’Éducateur de Jeunes Enfants 

 

Admis au concours d’Éducateur de Jeunes Enfants ? Félicitations ! Vous allez pouvoir passer à la seconde étape : la formation vers le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants. Ce diplôme se prépare généralement dans des écoles spécialisées par le Ministère chargé des Affaires Sociales. La plupart du temps, il s’agit d’Instituts Régionaux du Travail Social (IRTS) mais il existe des Centres de Formation des Travailleurs Sociaux qui vous forment au métier. 

La formation en école spécialisée dure 3 ans et se compose de 2 parties, l’une dite “théorique” et l’autre dite “pratique”

La partie théorique

La partie théorique vous permettra d’apprendre les bases du métier d’Éducateur de Jeunes Enfants. Elle est composée de 4 domaines de formation. Ainsi vous apprendrez comment accueillir et accompagner l’enfant et sa famille, mais aussi comment communiquer efficacement avec votre équipe. Vous aurez également des cours sur la mise en place d’un projet éducatif et sur les institutions qui accueillent et prennent en charge les enfants.

La partie pratique

La partie pratique est composée de 15 mois de stages. Elle vous permettra d’appliquer les connaissances théoriques que vous aurez appris en formation mais aussi de les consolider. Les stages durent entre 6 et 32 semaines suivant les domaines de formation. 

Cette formation peut également s’effectuer en alternance : ainsi, vous bénéficierez d’un salaire et d’une expérience professionnelle en plus sur votre CV, ce qui vous démarquera potentiellement des autres candidats dans le cadre d’une recherche d’emploi.  Attention : si vous êtes en alternance, vous n’êtes pas dispensé des stages. En effet, vous devrez effectuer des stages pendant votre formation pour découvrir des lieux différents de ceux de votre employeur. 

Pour valider le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants, la formation se compose d’examens variés. L’évaluation portera principalement sur du contrôle continu, des oraux, des examens écrits et aussi un mémoire professionnel.

 Le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants 

Vous avez validé tous vos examens ? Félicitations ! Vous obtenez le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) qui vous confère un niveau BAC+3 et donc un grade de Licence. 

Quelles seront mes missions ? 

L’Éducateur de Jeunes Enfants va s’occuper des bébés et des enfants âgés jusqu’à 7 ans. Mais encore ? Il va imaginer des activités ludiques (comptines, chansons, jeux, dessin) pour aider les enfants dans leur développement, leur autonomie et leur épanouissement. Il va donc les aider à parler mais aussi à appliquer les règles de propreté et de vie avec les autres enfants. En résumé, l’Éducateur de Jeunes Enfants va pouvoir assurer la continuité éducative sans forcément se mettre à la place du ou des parents. 

L’Éducateur de Jeunes Enfants est également chargé de repérer d’éventuels problèmes de santés ou de comportement sur l’enfant, de telle sorte à ce que ce dernier puisse être pris en charge par les professionnels de santé (notamment les orthophonistes, les médecins spécialistes, etc…). De plus, l’Éducateur de Jeunes Enfants travaille en équipe avec des psychologues, des auxiliaires de puériculture et même des assistants sociaux. 

Quelles sont les qualités requises ? 

Aimer les enfants ne suffit pas à devenir Éducateur de Jeunes Enfants. Il faut également être patient, car chaque enfant a son propre rythme de développement et surtout son propre caractère. Ainsi pour répondre à ses besoins, il faut également être disponible, créatif et imaginatif. Enfin, comme vous prenez en charge des bouts de chou dans les structures, vous devrez faire preuve de responsabilités. 

Où puis-je travailler après mon diplôme ? 

Une fois votre diplôme obtenu, vous pourrez travailler dans différents lieux qui accueillent ces professionnels de l’enfance. Parmi eux, des structures pour s’occuper des tout-petits (comme les crèches, les haltes-garderies ou encore les ludothèques) mais aussi des structures hospitalières (comme les services pédiatriques des hôpitaux) ou spécialisées (services de protection maternelle infantile, foyers de l’enfance, Instituts Médico-Éducatifs (IME), centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)). Vous pourrez également travailler dans les structures socio-éducatives, telles que les centres de loisirs ou encore les maisons de vacances. 

Puis-je aller plus loin après mon diplôme ? 

Il est tout à fait possible de prolonger votre parcours de formation. En effet, le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) vous confère un niveau BAC+3 et donc un grade de Licence.  Ainsi, vous pourrez évoluer vers des postes de directeurs ou de responsables d’établissements d’accueil pour la petite enfance. Pour cela, vous devrez préparer des diplômes et/ou certificats tels que : 

  • Le Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS), pour diriger une crèche 
  • Le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement ou de Service d’Intervention Sociale (CAFDES) , pour diriger un jardin d’enfants
  • Le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS), pour diriger une garderie 
  • Le Diplôme d’État de Médiateur Familial, pour intervenir auprès de familles en rupture 

Le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants vous intéresse ? 

Intéressé(e) par le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants ? N’hésitez plus  ! Nous proposons la préparation au concours d’Éducateur de Jeunes Enfants, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs et notre méthode innovante ! Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

Votre documentation gratuite !


Le secteur de la Petite Enfance est un secteur d’avenir qui ne cesse de recruter chaque année. En raison du manque de crèches, et d’une demande de places en crèches beaucoup plus forte, l’État a trouvé des réponses à ces problèmes. Ainsi la création de 30 000 places supplémentaires en crèche d’ici 2022 provoquera la création de postes de professionnels de la petite enfance. Parmi ces postes, vous pouvez retrouver ceux d’auxiliaire de puériculture, d’agent de crèche mais aussi celui d’Éducateur de Jeunes Enfants. Mais en quoi consiste ce métier ? Comment y accéder ?  

Nous répondons à ces questions que vous pourriez peut-être vous poser à propos de ce métier. Nous allons vous présenter les différentes étapes pour devenir Éducateur de Jeunes Enfants, du concours à la formation en école spécialisée. Nous vous présenterons le métier, les missions et les qualités requises pour exercer cette profession et enfin, les possibilités d’évolution après l’obtention du diplôme. 

Qu’est-ce-que le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants ? 

Le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants est la première étape vers le diplôme associé. Mais attention ! Des prérequis sont nécessaires pour pouvoir passer le concours. Théoriquement, il faut avoir le baccalauréat (ou un équivalent comme le Diplôme d’Accès aux Études Universitaires) mais il est possible de contourner cette règle

Vous pouvez également vous présenter au concours si vous avez travaillé pendant trois ans dans le secteur de la petite enfance et si vous êtes titulaire de certains diplômes comme :

  • Le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) 
  • Le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (ex-CAP Petite Enfance) 
  • Le Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP)
  • Le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) 

Vous n’avez aucun de ces diplômes ? Il est possible aussi de passer un examen de niveau organisé par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Cependant, le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants est très sélectif : on estime un taux de réussite au concours d’entrée d’entre 7% et 10%. Vous le verrez par le biais de notre article que les épreuves demandent beaucoup de méthodologie et de culture générale. Il vous faudra également être curieux car vous aurez des questions en rapport avec l’actualité et le secteur éducatif et social. C’est pourquoi, nous vous recommandons de suivre une préparation au concours afin de maximiser vos chances de réussite et de vous démarquer des autres candidats. 

 

De quoi est composé le concours ? 

Le concours est composé de deux parties, dont d’une épreuve écrite, dite “d’admissibilité” et d’une épreuve orale, dite “d’admission”

Si vous êtes lycéen ou titulaire du baccalauréat, vous êtes dispensé de l’épreuve écrite. Néanmoins, il vous faudra déposer un dossier sur Parcoursup (qui comprend vos bulletins scolaires et tout autre attestation qui peut montrer une compétence particulière. En fonction des écoles, on vous demandera parfois une lettre de motivation).  Si vous n’êtes pas lycéen ou étudiant en réorientation, il se peut que vous ayez une épreuve écrite. Tout dépend des établissements. 

L’épreuve écrite 

L’épreuve écrite, dite d’admissibilité permet d’évaluer vos capacités d’analyse et de synthèse. Il permet également de voir si vous avez une bonne expression écrite, une des bases pour accompagner les enfants dans leur développement ! 

Cette épreuve est notée sur 20 points et se concentre sur 4 grands thèmes du concours. Parmi ces grands thèmes, vous aurez de la culture générale, du français, du calcul et également des notions de psychologie, d’éducation et de sociologie. 

Chaque école spécialisée des Éducateurs de Jeunes Enfants a sa manière de fonctionner. De ce fait, la durée de l’épreuve écrite ainsi que le nombre d’exercices peut varier. En théorie, l’épreuve écrite dure entre 3 et 4 heures selon les établissements. Elle contient généralement une dissertation, une analyse de texte ou encore des tests psychotechniques (pour évaluer votre concentration et votre organisation) 

Vous avez obtenu au moins 10/20 à l’épreuve écrite ou votre vœu sur Parcoursup a été accepté ? Félicitations ! Vous pouvez maintenant passer les épreuves orales dites “d’admission” pour le concours d’Éducateur de Jeunes Enfants !

L’épreuve orale

L’épreuve orale, dite “d’admission” permet de vous évaluer sur votre intérêt au métier d’Éducateur de Jeunes Enfants. Ainsi, le jury verra si vous vous êtes bien renseigné sur le métier, et également si vous avez une bonne élocution, si vous savez communiquer et surtout si vous êtes capable de travailler avec les enfants. Comme vous le verrez un peu plus loin dans notre article, des qualités sont essentielles pour exercer le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants et le jury va donc évaluer vos qualités à travers cet examen. 

L’épreuve orale se déroule généralement de la façon suivante :

  • Une ou plusieurs questions de Culture Générale, qui permet de juger de l’intérêt que vous porterez à votre environnement. Vous aurez également une question d’actualité qui porte sur un sujet en lien avec un problème éducatif et social. 
  • Un entretien : vous allez vous présenter au cours de cette partie et répondre aux questions posées par le jury
  • Des épreuves de groupe, afin d’observer votre capacité de prises d’initiatives, d’échanges et de communication en groupe  

Se former au métier d’Éducateur de Jeunes Enfants 

 

Admis au concours d’Éducateur de Jeunes Enfants ? Félicitations ! Vous allez pouvoir passer à la seconde étape : la formation vers le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants. Ce diplôme se prépare généralement dans des écoles spécialisées par le Ministère chargé des Affaires Sociales. La plupart du temps, il s’agit d’Instituts Régionaux du Travail Social (IRTS) mais il existe des Centres de Formation des Travailleurs Sociaux qui vous forment au métier. 

La formation en école spécialisée dure 3 ans et se compose de 2 parties, l’une dite “théorique” et l’autre dite “pratique”

La partie théorique

La partie théorique vous permettra d’apprendre les bases du métier d’Éducateur de Jeunes Enfants. Elle est composée de 4 domaines de formation. Ainsi vous apprendrez comment accueillir et accompagner l’enfant et sa famille, mais aussi comment communiquer efficacement avec votre équipe. Vous aurez également des cours sur la mise en place d’un projet éducatif et sur les institutions qui accueillent et prennent en charge les enfants.

La partie pratique

La partie pratique est composée de 15 mois de stages. Elle vous permettra d’appliquer les connaissances théoriques que vous aurez appris en formation mais aussi de les consolider. Les stages durent entre 6 et 32 semaines suivant les domaines de formation. 

Cette formation peut également s’effectuer en alternance : ainsi, vous bénéficierez d’un salaire et d’une expérience professionnelle en plus sur votre CV, ce qui vous démarquera potentiellement des autres candidats dans le cadre d’une recherche d’emploi.  Attention : si vous êtes en alternance, vous n’êtes pas dispensé des stages. En effet, vous devrez effectuer des stages pendant votre formation pour découvrir des lieux différents de ceux de votre employeur. 

Pour valider le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants, la formation se compose d’examens variés. L’évaluation portera principalement sur du contrôle continu, des oraux, des examens écrits et aussi un mémoire professionnel.

 

Le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants 

Vous avez validé tous vos examens ? Félicitations ! Vous obtenez le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) qui vous confère un niveau BAC+3 et donc un grade de Licence. 

Quelles seront mes missions ? 

L’Éducateur de Jeunes Enfants va s’occuper des bébés et des enfants âgés jusqu’à 7 ans. Mais encore ? Il va imaginer des activités ludiques (comptines, chansons, jeux, dessin) pour aider les enfants dans leur développement, leur autonomie et leur épanouissement. Il va donc les aider à parler mais aussi à appliquer les règles de propreté et de vie avec les autres enfants. En résumé, l’Éducateur de Jeunes Enfants va pouvoir assurer la continuité éducative sans forcément se mettre à la place du ou des parents. 

L’Éducateur de Jeunes Enfants est également chargé de repérer d’éventuels problèmes de santés ou de comportement sur l’enfant, de telle sorte à ce que ce dernier puisse être pris en charge par les professionnels de santé (notamment les orthophonistes, les médecins spécialistes, etc…). De plus, l’Éducateur de Jeunes Enfants travaille en équipe avec des psychologues, des auxiliaires de puériculture et même des assistants sociaux. 

Quelles sont les qualités requises ? 

Aimer les enfants ne suffit pas à devenir Éducateur de Jeunes Enfants. Il faut également être patient, car chaque enfant a son propre rythme de développement et surtout son propre caractère. Ainsi pour répondre à ses besoins, il faut également être disponible, créatif et imaginatif. Enfin, comme vous prenez en charge des bouts de choux dans les structures, vous devrez faire preuve de responsabilités

Où puis-je travailler après mon diplôme ? 

Une fois votre diplôme obtenu, vous pourrez travailler dans différents lieux qui accueillent ces professionnels de l’enfance. Parmi eux, des structures pour s’occuper des tout-petits (comme les crèches, les haltes-garderies ou encore les ludothèques) mais aussi des structures hospitalières (comme les services pédiatriques des hôpitaux) ou spécialisées (services de protection maternelle infantile, foyers de l’enfance, Instituts Médico-Éducatifs (IME), centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)). Vous pourrez également travailler dans les structures socio-éducatives, telles que les centres de loisirs ou encore les maisons de vacances

Puis-je aller plus loin après mon diplôme ? 

Il est tout à fait possible de prolonger votre parcours de formation. En effet, le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) vous confère un niveau BAC+3 et donc un grade de Licence.  Ainsi, vous pourrez évoluer vers des postes de directeurs ou de responsables d’établissements d’accueil pour la petite enfance. Pour cela, vous devrez préparer des diplômes et/ou certificats tels que : 

  • Le Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS), pour diriger une crèche 
  • Le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissement ou de Service d’Intervention Sociale (CAFDES) , pour diriger un jardin d’enfants
  • Le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS), pour diriger une garderie 
  • Le Diplôme d’État de Médiateur Familial, pour intervenir auprès de familles en rupture 

Le métier d’Éducateur de Jeunes Enfants vous intéresse ? 

Intéressé(e) par ce métier ? N’hésitez plus  ! Nous proposons la préparation au concours d’Éducateur de Jeunes Enfants, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs et notre méthode innovante ! Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

Votre documentation gratuite !


Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !