Nous en parlions sur notre article consacré au CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance : le secteur de la Petite Enfance est un secteur d’avenir en France. La création de nombreuses places supplémentaires en crèche d’ici 2022 et en parallèle, l’ouverture croissante de nouvelles crèches  entraîne un besoin urgent de former des professionnels de la petite enfance.

Nous allons donc vous présenter les différentes étapes pour devenir Auxiliaire de Puériculture, du concours à la formation en Institut de Formation des Auxiliaires de Puériculture (IFAP), les missions et qualités de ce(tte) professionnel(le) de la petite enfance et enfin les possibilités d’évolution au niveau de ce métier.

Qu’est-ce-que le concours d’Auxiliaire de Puériculture ?

Vous voulez prendre soin des bébés et des enfants en bas âge ? Les accompagner dans leur développement et leur bien-être ? Alors, faites en votre métier en devenant Auxiliaire de Puériculture !

Un chemin défini vous attend pour exercer ce métier et devenir un ou une professionnelle de la petite enfance, à commencer par le concours d’Auxiliaire de Puériculture. Aucun diplôme n’est demandé pour le passer, il suffit tout simplement d’avoir 17 ans à la date d’entrée en école.

Qui dit “concours” dit “selection”. Il faudra vous démarquer des autres candidats pour obtenir une place en Institut de Formation. En effet, le pourcentage de réussite au concours d’Auxiliaire de Puériculture varie entre 10 & 20% en fonction des écoles. De plus, les places sont très limitées et le concours porte sur des questions pointues. D’où l’intérêt d’être bien préparé(e) afin d’assurer votre réussite et de bien connaître les sujets abordés au concours.

Le concours d’Auxiliaire de Puériculture comprend deux parties : une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

L’épreuve écrite dure 2 heures et s’articule autour de 4 thèmes du concours. La culture générale, le français, le calcul et la biologie du corps humain. Elle est composée d’une  série de questions et d’une explication des idées principales d’un texte.

Vous serez dispensé(e) de l’épreuve écrite si vous avez le baccalauréat, un diplôme du secteur sanitaire et social (par exemple, un CAP Petite Enfance) ou si vous avez fait une première année d’études conduisant au diplôme d’État d’Infirmier. Ce qui veut dire que vous pourrez passer l’épreuve orale d’admission directement.

Parmi les épreuves se trouvent aussi des tests d’aptitudes. Cette épreuve dure 1h30 et évalue votre organisation et vos capacités de concentration. Les tests peuvent prendre plusieurs formes comme des tests de vocabulaire ou de mémoire.

Si vous avez une note d’au moins 10/20 à l’épreuve écrite d’admissibilité, bravo ! Vous pourrez alors passer l’épreuve orale d’admission.

L’épreuve orale d’admission est composée de 2 parties : un exposé sur un thème du domaine sanitaire et social (par exemple, sur le tabac, l’obésité) et un entretien avec le jury. L’épreuve orale est très importante car le jury va évaluer vos connaissances sur le métier d’auxiliaire de puériculture et vos motivations qui vous ont conforté à exercer ce métier dans le futur. Une bonne préparation est donc indispensable pour l’oral.

Comment se passe la formation d’Auxiliaire de Puériculture ?

Vous avez été admis(e) à l’issue de l’épreuve orale du concours ? Félicitations ! Le concours en poche, vous pourrez intégrer un des 190 Instituts de Formation des Auxiliaires de Puériculture (IFAP) en France et vous former au métier d’auxiliaire de puériculture dans cet établissement.

D’une durée d’un an, la formation en école des auxiliaires de puéricultures est composée d’une partie théorique (cours) et d’une partie pratique (stages).

La partie théorique est composée de 8 modules : vous y apprendrez, par exemple, comment accompagner un enfant dans les activités de la vie quotidienne. Ces modules sont évalués par le biais d’épreuves écrites, orales et de mises en situation professionnelle par le biais des stages et des travaux pratiques.

La partie pratique comprend 6 stages effectués dans le milieu professionnelle, d’une durée totale de 24 semaines. Cette partie vous permettra acquérir et d’appliquer les compétences apprises au cours de votre formation.

Il est possible d’obtenir le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Pour cela, il faut avoir au minimum 3 ans d’expérience sur un poste ayant un rapport direct avec ce diplôme.

Le métier d’Auxiliaire de Puériculture

Vous aimez prendre soin des bébés et des jeunes enfants ? C’est une des qualités requises pour devenir auxiliaire de puériculture. Ce(tte) professionnel(le) de la Petite Enfance accompagne les tout-petits dans leur développement (apprentissage de la marche, éveil) et les aide à grandir. Comme chaque enfant a son rythme de développement, l’auxiliaire de puériculture doit être patient(e).  

L’auxiliaire de puériculture est chargé de fournir les soins ordinaires aux nouveaux nés (soins d’hygiène, d’alimentation) ainsi qu’aux enfants en bas âge. Il fait également preuve d’imagination en organisant des activités d’éveil et des jeux adaptés à l’âge de l’enfant.

Vous pourrez travailler dans de nombreux lieux tels que les maternités pour prendre en charge les nouveaux-nés ou encore les services de pédiatrie. En dehors du milieu médical, vous pourrez également travailler dans les établissements qui accueillent les jeunes enfants, tels que les crèches ou les jardins d’éveil.

Peut-on aller plus loin après le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture ?

Le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture vous permet d’évoluer vers de nombreux métiers. Dès la première année, vous pourrez vous former à d’autres métiers du paramédical (comme par exemple, le métier d’Aide-Soignant(e)). En suivant ce choix, vous pourrez être dispensé de certains modules car certains cours sont communs au concours d’Auxiliaire de Puériculture et d’Aide-Soignant.

Après 3 ans d’expérience en tant qu’auxiliaire de puériculture, vous pourrez également prolonger votre parcours de formation en vous présentant au concours d’Éducateur/Éducatrice de Jeunes Enfants.

Le métier d’auxiliaire de puériculture vous intéresse ?

Cet article vous a conforté dans votre choix de devenir auxiliaire de puériculture ? Alors franchissez le pas ! Nous proposons la préparation au concours d’Auxiliaire de Puériculture, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs et notre pédagogie innovante. Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

Votre documentation gratuite !


Nous en parlions sur notre article consacré au CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance : le secteur de la Petite Enfance est un secteur d’avenir en France. La création de nombreuses places supplémentaires en crèche d’ici 2022 et en parallèle, l’ouverture croissante de nouvelles crèches  entraîne un besoin urgent de former des professionnels de la petite enfance.

Nous allons donc vous présenter les différentes étapes pour devenir Auxiliaire de Puériculture, du concours à la formation en Institut de Formation des Auxiliaires de Puériculture (IFAP), les missions et qualités de ce(tte) professionnel(le) de la petite enfance et enfin les possibilités d’évolution au niveau de ce métier.

 

Qu’est-ce-que le concours d’Auxiliaire de Puériculture ?

Vous voulez prendre soin des bébés et des enfants en bas âge ? Les accompagner dans leur développement et leur bien-être ? Alors, faites en votre métier en devenant Auxiliaire de Puériculture !

Un chemin défini vous attend pour exercer ce métier et devenir un ou une professionnelle de la petite enfance, à commencer par le concours d’Auxiliaire de Puériculture. Aucun diplôme n’est demandé pour le passer, il suffit tout simplement d’avoir 17 ans à la date d’entrée en école.

Qui dit “concours” dit “selection”. Il faudra vous démarquer des autres candidats pour obtenir une place en Institut de Formation. En effet, le pourcentage de réussite au concours d’Auxiliaire de Puériculture varie entre 10 & 20% en fonction des écoles. De plus, les places sont très limitées et le concours porte sur des questions pointues. D’où l’intérêt d’être bien préparé(e) afin d’assurer votre réussite et de bien connaître les sujets abordés au concours.

Le concours d’Auxiliaire de Puériculture comprend deux parties : une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

L’épreuve écrite dure 2 heures et s’articule autour de 4 thèmes du concours. La culture générale, le français, le calcul et la biologie du corps humain. Elle est composée d’une  série de questions et d’une explication des idées principales d’un texte.

Vous serez dispensé(e) de l’épreuve écrite si vous avez le baccalauréat, un diplôme du secteur sanitaire et social (par exemple, un CAP Petite Enfance) ou si vous avez fait une première année d’études conduisant au diplôme d’État d’Infirmier. Ce qui veut dire que vous pourrez passer l’épreuve orale d’admission directement.

Parmi les épreuves se trouvent aussi des tests d’aptitudes. Cette épreuve dure 1h30 et évalue votre organisation et vos capacités de concentration. Les tests peuvent prendre plusieurs formes comme des tests de vocabulaire ou de mémoire.

Si vous avez une note d’au moins 10/20 à l’épreuve écrite d’admissibilité, bravo ! Vous pourrez alors passer l’épreuve orale d’admission.

L’épreuve orale d’admission est composée de 2 parties : un exposé sur un thème du domaine sanitaire et social (par exemple, sur le tabac, l’obésité) et un entretien avec le jury. L’épreuve orale est très importante car le jury va évaluer vos connaissances sur le métier d’auxiliaire de puériculture et vos motivations qui vous ont conforté à exercer ce métier dans le futur. Une bonne préparation est donc indispensable pour l’oral.

 

Comment se passe la formation d’Auxiliaire de Puériculture ?

Vous avez été admis(e) à l’issue de l’épreuve orale du concours ? Félicitations ! Le concours en poche, vous pourrez intégrer un des 190 Instituts de Formation des Auxiliaires de Puériculture (IFAP) en France et vous former au métier d’auxiliaire de puériculture dans cet établissement.

D’une durée d’un an, la formation en école des auxiliaires de puéricultures est composée d’une partie théorique (cours) et d’une partie pratique (stages).

La partie théorique est composée de 8 modules : vous y apprendrez, par exemple, comment accompagner un enfant dans les activités de la vie quotidienne. Ces modules sont évalués par le biais d’épreuves écrites, orales et de mises en situation professionnelle par le biais des stages et des travaux pratiques.

La partie pratique comprend 6 stages effectués dans le milieu professionnelle, d’une durée totale de 24 semaines. Cette partie vous permettra acquérir et d’appliquer les compétences apprises au cours de votre formation.

Il est possible d’obtenir le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Pour cela, il faut avoir au minimum 3 ans d’expérience sur un poste ayant un rapport direct avec ce diplôme.

 

Le métier d’Auxiliaire de Puériculture

Vous aimez prendre soin des bébés et des jeunes enfants ? C’est une des qualités requises pour devenir auxiliaire de puériculture. Ce(tte) professionnel(le) de la Petite Enfance accompagne les tout-petits dans leur développement (apprentissage de la marche, éveil) et les aide à grandir. Comme chaque enfant a son rythme de développement, l’auxiliaire de puériculture doit être patient(e).  

L’auxiliaire de puériculture est chargé de fournir les soins ordinaires aux nouveaux nés (soins d’hygiène, d’alimentation) ainsi qu’aux enfants en bas âge. Il fait également preuve d’imagination en organisant des activités d’éveil et des jeux adaptés à l’âge de l’enfant.

Vous pourrez travailler dans de nombreux lieux tels que les maternités pour prendre en charge les nouveaux-nés ou encore les services de pédiatrie. En dehors du milieu médical, vous pourrez également travailler dans les établissements qui accueillent les jeunes enfants, tels que les crèches ou les jardins d’éveil.

 

Peut-on aller plus loin après le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture ?

Le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture vous permet d’évoluer vers de nombreux métiers. Dès la première année, vous pourrez vous former à d’autres métiers du paramédical (comme par exemple, le métier d’Aide-Soignant(e)). En suivant ce choix, vous pourrez être dispensé de certains modules car certains cours sont communs au concours d’Auxiliaire de Puériculture et d’Aide-Soignant.

Après 3 ans d’expérience en tant qu’auxiliaire de puériculture, vous pourrez également prolonger votre parcours de formation en vous présentant au concours d’Éducateur/Éducatrice de Jeunes Enfants.

 

Le métier d’auxiliaire de puériculture vous intéresse ?

Cet article vous a conforté dans votre choix de devenir auxiliaire de puériculture ? Alors franchissez le pas ! Nous proposons la préparation au concours d’Auxiliaire de Puériculture, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats au concours grâce à nos supports interactifs et notre pédagogie innovante. Pour en savoir plus, contactez-nous et recevez votre documentation gratuite.

Votre documentation gratuite !